Site Overlay

TÉLÉCHARGER LE POETE CONNELLY

Pas de série ou de livres liés. Un polar sans faille Critique de Sinon Paris, Inscrit le 17 mars , 43 ans – 13 juin Roman très réussi qui, par la même occasion, retranscrit parfaitement le travail que peuvent mener au quotidien les agents du FBI. Dans ce dernier cas, ce peut être le héros souvent Harry Bosch ou l’assassin. Je reprocherai juste le dernier rebondissement à la toute fin qui est de trop Critique de Keox , Inscrit le 24 février , 34 ans – 17 avril

Nom: le poete connelly
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 55.29 MBytes

L’intrigue est excellente et les rebondissements rendent la lecture très agréable. Par lassitude, j’ai découvert des auteurs moins classiques mais plus perturbants et percutants comme Lehane , Don Winslow , Lansdale ou Ellory que j’ai adorés. Jack McEvoy est journaliste. C’est ce qui m’amène à cette note presque maximale. Tout le long de ce livre, on se demande s’il existe vraiment des tueurs en série qu’on n’a jamais découvert ou seulement des dizaines d’années après et on se rend compte au fur et à mesure que oui et ça nous glace le sang. Lehane mis à part avec son shutter Island mais Lehane est un écrivain de romans policiers et de romans noirs.

Il a réinventé le polar. Ni plus ni moins. Au début des annéesMichael Connelly, jeune journaliste au Los Angeles Times, spécialiste des affaires judiciaires, las de passer ses nuits à d’interminables rondes policières dans les pires quartiers de la Cité des Anges, publie son premier roman, Les égouts de Los Angeles. L’Amérique découvre l’inspecteur Hieronymus Bosch, un flic qui ne ressemble à aucun autre et qui s’impose, d’emblée, comme une icône. Vétéran du Vietnam, fils d’une prostituée assassinée lorsqu’il n’avait que onze ans, rongé par une dépression qui ne dit pas son nom, obsédé par un passé qu’il découvre au fil des romans, Harry Bosch défie les canons classiques du roman policier.

Pour sa dixième aventure, le voilà confronté à l’autre héros magnifique inventé par Michael Connelly: Le Poète, c’est le pire serial killer de tous les temps. Il apparaît en dans un livre au suspense implacable qui, au panthéon du polar, place Connelly au même niveau que ses maîtres, Raymond Chandler ou James Ellroy, et le fait connaître dans le monde entier.

Les suites sont souvent décevantes; celle-ci fait exception. La confrontation entre Harry Bosch et le Poète est un sommet d’intelligence. Car Connelly est avant tout un écrivain. Sens incroyablement efficace du suspense, écriture fluide et travaillée jusqu’à l’épure, dialogues ultrarapides. Et une réflexion existentielle, patiemment distillée à travers des aventures où le crime envahit les terrains de la génétique, de la bioéthique, des médias ou de la politique.

Connelly, auteur de polars métaphysiques? Oui, à sa manière. Je sortais d’une période très particulière: Cette expérience m’a endurci et m’a rendu un peu cynique. J’ai alors eu l’idée d’écrire un polar qui prendrait à contre-pied les règles traditionnelles du genre: Cela a donné Le Poète: Robert Backus, agent du FBI et tueur en série. A l’époque, enj’ignorais que le Poète ressurgirait un jour. Pour moi, c’était le héros d’un seul livre.

  TÉLÉCHARGER GEANY PC GRATUITEMENT

Mais les années ont passé et mon cynisme s’est apaisé. Harry Bosch vivait sa vie: Mais, pour le quatorzième, Los Angeles River, j’ai décidé de reprendre l’histoire du Poète là où je l’avais laissée. Et de confronter ce tueur en série à Bosch. Qui est-il exactement et comment est-il né? Les personnages sont, pour moi, plus importants que les histoires. A vrai dire, ce sont eux qui tirent les intrigues, et non l’inverse: Si l’on part de ce principe, alors il faut impérativement soigner le caractère et le nom du personnage principal.

On ne doit rater aucune occasion d’apporter des détails sur sa vie privée et, surtout, bien choisir son nom, qui doit être le reflet de ce qu’il pense. Lorsque j’étais étudiant, j’ai été ébloui par le peintre flamand Hieronymus Bosch: Je suis convaincu que Le jardin des délices est d’une troublante actualité – surtout pour qui vit à Los Angeles.

Longtemps, j’ai été obsédé par les tableaux de ce peintre.

le poete connelly

J’ai donc eu l’idée de créer, cinq cents ans après Bosch, un personnage qui traverserait ce même monde perdu dans le péché, le désordre et le chaos. Je ne pouvais pas nommer ce personnage d’un autre nom: Il faut dire qu’aux Etats-Unis, le maître flamand est un total inconnu, hélas!

En va-t-il de même pour Backus, le Poète?

le poete connelly

Une allusion au dieu romain de la démesure Bien vu, mais un peu trop cérébral! Mais c’est aussi l’un des visages de Bacchus-Dionysos, non? Pourquoi avoir fait de Bosch un flic obsédé par son passé, à la lisière du bien et du mal, dont on sent qu’il est capable de franchir la ligne à chaque enquête? Connellyy qu’un bon enquêteur doit d’abord enquêter sur lui-même.

Michael Connelly — Wikipédia

Bosch connellu un passé très conflictuel. Il a vécu de nombreuses tragédies personnelles: Ce détail rappelle curieusement la biographie d’un autre grand du polar californien, James Ellroy Ellroy est un de mes maîtres. C’est à lui que j’ai pensé en créant cette situation. Tout comme Ellroy, Harry Bosch se pose la question suivante: Il s’est rendu compte qu’il possédait un véritable talent d’enquêteur.

Mais ce el le rend différent des autres flics, c’est qu’il a de l’empathie pour ceux qu’il rencontre. Chaque enquête le renvoie à lui-même.

Et s’il parvient à résoudre une enquête, c’est précisément parce qu’il a cette capacité d’empathie, de passion. Ce qui le fascine, c’est le prix qu’il faut payer pour faire ce boulot.

Etre flic, c’est plonger dans les ténèbres. C’est vrai partout, dans tous les pays du monde, mais tout particulièrement à Los Angeles. Là est le danger: Pour que Bosch devienne crédible, il fallait donc que les ténèbres entrent en lui.

Bosch, à mes yeux, devait incarner l’opposition permanente et déchirante entre les ténèbres et l’espoir. Je n’aime pas les étiquettes. J’essaie d’écrire un roman à plusieurs couches, et pas simplement un divertissement. Je pense que le polar est le roman social d’aujourd’hui: Résumer le polar au divertissement est une erreur. Et d’ailleurs, les lecteurs ne cherchent pas seulement un divertissement dans le polar: C’est cette dimension qui apporte une validité nouvelle au genre.

  TÉLÉCHARGER CAP B2I COLLGE GRATUITEMENT

Ce qui m’intéresse est moins le conflit entre le bien et le mal il y a eu tant de superbes livres sur le sujet que la zone grise qui se situe entre ces deux pôles antithétiques. Pour moi, Philip Marlowe est le plus grand de tous les flics. Mais également Joseph Wambaugh.

Michael Connelly

Quand j’ai commencé les conneoly de Bosch, je me suis demandé quel personnage Chandler et Wainbaugh auraient créé s’ils avaient vécu à Los Angeles aujourd’hui. Je dois aussi énormément à James Ellroy et à ses personnages. Après votre premier roman, Les égouts de Los Angeles, vous déclariez que Bosch était le héros d’un seul livre. Vous publiez aujourd’hui sa dixième enquête! Etiez-vous conscient de sa trajectoire intellectuelle et affective en débutant cette série?

Je n’ai jamais pensé que je connaîtrais le succès en tant que romancier. Ce fut une surprise. Puis, quand j’ai constaté que le public attendait mes livres, j’ai eu un petit choc.

Mais aujourd’hui je n’y songe pas: Aujourd’hui, oui, c’est un fait, il y a une série des Bosch. Cela ne m’inspire qu’une seule réflexion: Aussi bien pour le lecteur que pour l’écrivain, il faut que le personnage évolue. C’est ce qui crée la ,e même d’un suspense: Cela ne va sans doute pas aller sans poser des problèmes: Le temps fait lentement son? Il va falloir que je gère le problème connelyl la vieillesse de Cnnelly. Attendez de voir ça!

Dans chacun des livres que j’écris, je lui fais subir des épreuves extrêmement dures et j’espère bien que son avenir proche ne se résumera pas à une balle Au début, Bosch n’avait rien à voir avec moi. Sans doute parce que je n’imaginais pas vivre quelques années en sa compagnie.

J’ai écrit plus d’un million de mots sur ce personnage. Et cela rend impossible ce qui était cnonelly au départ, c’est-à-dire la distinction entre l’écrivain et son personnage. La ressemblance la plus importante, c’est qu’il a une petite fille de 4 ans et podte ma fille a 5 ans. Mais je n’ai pas fait le Vietnam, ma mère n’était pas prostituée et n’est pas morte assassinée, si c’est ce que vous suggérez.

Je ne crois pas non plus que sa dépression me ressemble. Connel,y suis issu d’une famille nombreuse et je me suis marié très tôt: Aux Etats-Unis il y a toujours eu, du point de vue des lecteurs et de l’écriture, une fascination pour le héros solitaire contre le reste du monde.

Le complexe de David contre Goliath est un grand trait de la littérature policière américaine. Bosch est donc une figure idéale: Je n’ai pas connu moi-même toutes ces douleurs, mais tout le monde, aux Etats-Unis, a un proche ou une connaissance qui a subi l’un xonnelly ces traumatismes.

Cependant, je ressemble à Bosch sur un point: