Site Overlay

TÉLÉCHARGER SOUKE ET SIRIKI

Boutade à une société où les parents sont parfois des complices, à l’image de la mère d’Anita. Martinet dit ne pas regretter leur départ. Les Bobodioufs est une série télévisée humoristique [ 1 ] écrite et réalisée par Patrick Martinet. La dernière modification de cette page a été faite le 17 décembre à Agence française de coopération médias.

Nom: souke et siriki
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 12.57 MBytes

Le vieux t’exagére Amlink. Bref, c’est une société où les sentiments font moins sérieux que la monnaie. C’est l’histoire de trois hommes fondamentallement différents. Il fallait donc faire un effort cette fois-ci avant de trouver un système qui permettrait de redémarrer correctement. Trois hommes et un village – Episode 1 – Série AfricaShows: Martinet dit ne pas regretter leur départ.

Ouagadougou- Burkina Faso PANA — Huit des dix principaux comédiens de la série télévisée « Les Bobodiouf », parmi lesquels Souké, Sidiki et Tonton Brama, ont été débarqués de la troupe sur décision de leur réalisateur français Patrick Martinet qui en continue le tournage avec pratiquement une nouvelle équipe, a constaté sur place, la PANA. Le tournage de la nouvelle série télévisée du feuilleton « Les Bobodiouf » a effectivement démarré le 15 mai dernier à Bobo Dioulasso deuxième ville, km à l’Ouest de Ouagadougousans ses 8 principaux acteurs.

Pour le réalisateur Patrick Martinet, tout remonte à mars dernier et gravite autour de divergences sur le montant des cachets à payer.

Portrait : A la découverte du fameux Siriki des Bobodioufs –

Aussi, de nouvelles propositions avaient été faites aux différents comédiens sur le prochain scénario accompagné du cachet. Mais à la veille du tournage prévu pour le 15 mai, les 8 principaux acteurs ont fait savoir que s’ils n’avaient pas le même cachet majoré d’une augmentation, ils ne joueraient pas ».

  TÉLÉCHARGER WORLD OF WARPLANES GRATUITEMENT

Justifiant son refus de céder à qu’il considère comme « une forme de chantage », M. Soulignant qu’il n’a pas de problème avec les nouveaux venus qu’il croit d’ailleurs supérieurs aux anciens, M.

souke et siriki

Martinet dit ne pas regretter leur départ. Ca fait 15 jours qu’on a commencé à tourner et ça avance sans problème », a- t-il conclu. Les comédiens frondeurs n’adhèrent naturellement pas à cette version des faits.

Souké et Siriki – Les Bobodioufs

Le doyen du groupe des 8 démissionnaires, André Bougouma alias « Tonton Brama » affirme que le réalisateur leur avait fait savoir qu’il y aura des restrictions budgétaires dues à la fermeture de CFI-TV et que celui qui n’était pas d’accord avec ses nouvelles mesures pouvait se considérer comme libéré.

Mahamadou Tiendrébéogo alias « Suké » quant lui, trouve que sirikj réalisateur n’a jamais été clair avec les comédiens.

souke et siriki

Qualifiant le réalisateur d’ingrat et de malhonnête, « Suké » révèle que « c’est seulement une somme globale de 2,5 millions de FCFA que chacun des comédiens a perçu en quatre années de tournage ; soit à peine frs Cfa par mois ». Dans siiki même temps, en sus des contrats de diffusion télévisée, les Bobodiouf sont surtout vendus en VHS et DVD sur les marchés burkinabé et sous régionaux, sans aucun retour financier pour les comédiens.

Pourtant, le même M. Martinet avait demandé aux comédiens et à la réalisation, de vivre en famille et promis la main sur le coeur, que la vente des produits VHS et DVD allait profiter aux comédiens.

  TÉLÉCHARGER TAYEB SAHRAOUI MP3

Un autre comédien de la série, Gervais Nombré alias « Amadou » trouve que « le vrai problème de Patrick Martinet, est qu’il croit que les comédiens lui ravissent la vedette.

Nigercultures | Souké et Siriki : Ya Kanga

Il a le sentiment que nous sommes devenus plus populaires que lui. On nous reconnaît à chaque coin de rue, ce qui développe une certaine jalousie à son niveau », a-t-il fait remarquer. Martinet le frustre visiblement ». Dans ces conditions précise « Amadou », notre réalisateur ne cherchait qu’une porte de sortie pour nous vider.

Portrait : A la découverte du fameux Siriki des Bobodioufs

Le groupe qui compte soumettre le différend à l’arbitrage du ministère burkinabé des Arts, de la Culture et du Tourisme, n’entend pas rester les bras croisés. Martelant qu’ils sont les vrais Bobodiouf, « Brama » annonce au public burkinabé et africain, que très prochainement, ils reviendront avec quelque chose de plus intéressant pour leur plaisir.

Les observateurs notent que c’est la deuxième fois que M. Martinet se sépare, dans de telles circonstances, de comédiens à la réputation établie. En déjà, il avait débarqué Stanislas Soré alias « Abou », principal acteur de la série télévisée « Le royaume d’Abou », également pour une question de cachet.